mardi 15 novembre 2016

Le carrelage

Nouvelle étape dans cette rénovation, la pose du carrelage. Il y a quelques semaines j'avais fini la première partie de la peinture, attaquons désormais le sol.

Et il faut dire que là, pour une première, je n'ai pas choisi la facilité... Poser du carrelage c'est facile si les carreaux ne sont pas grands, si le sol est plat, si on fait des joints relativement larges pour cacher la misère...
Et bien moi j'ai choisi du carrelage grès cérame, en 60x60, sur un sol qui a quand même pas mal de défauts, dans une maison qui m'oblige à faire un tas de découpes, en choisissant de faire des joints de 2mm, alors que je n'ai aucune expérience en la matière ! En gros j'aurais du mal à faire pire :)

Et effectivement, j'ai eu quelques difficultés sur les premiers carreaux...

Mais reprenons au début, pour poser du carrelage, que faut-il ?

Avant toute chose, de bons outils !

Outils de carreleur


Dans un premier temps, il faut préparer le sol. Il faut essayer à ce que ce dernier soit le plus plat possible. Si ce n'est pas le cas, on fait une couche de ragréage. Le ragréage, c'est une matière liquide, qui en général, et selon celui que vous aurez choisi, s'autolisse, et donc de fait vous obtenez un sol vraiment lisse... Attention à appliquer assez rapidement le mélange car il devient vite plus compact, et donc par conséquent moins lissant.

Une fois que le sol est plat, il faut le nettoyer. Donc on enlève toutes les saletés, et on veille à ce qu'il n'y ait aucun défaut sur le sol, genre un grumeau du ragréage qui dépasse (si jamais vous avez mal effectué votre mélange avant l’application, etc.).


Maintenant, on réfléchit à la manière dont on veut poser le carrelage, je m'explique : cela parait idiot comme ça, mais c'est tout de même une étape primordiale ! On pose ses carreaux à "blanc" sur le sol, en commençant par l'extrémité de la pièce, c'est-à-dire l'endroit opposé à la porte. Vous l'aurez compris, c'est juste pour vous éviter de vous retrouver à la fin de la journée collé à un mur sans pouvoir accéder à la sortie... La pose sans coller permet d'anticiper les découpes. Si par exemple vous souhaitez que le premier carreau après la porte d'entrée soit plein ou entier (ce qui permettra d'avoir le demi-carreau dans le coin opposé, à un endroit certainement moins visible, comme par exemple sous un meuble), la seule façon de ne pas louper sa pose c'est de justement la pose à blanc pour faire la meilleure découpe possible du premier carreau que vous allez poser. Comme expliqué plus haut, c'est ce carreau découpé, opposé à la porte, que l'on va coller en premier.

Pose à vide pour préparer la découpe


Alors normalement, si on peut dire ainsi, la pose du carrelage se fait à 2, un qui coupe, un qui colle (gain de temps non négligeable).

Moi j'ai bossé les 4/5 du temps seul, donc je faisais mes découpes dans un premier temps (je le répète en posant les carreaux à blanc), puis j'attaquais le collage ensuite...


La découpe :


Plusieurs méthodes s'offrent à vous. La classique carrelette, qui fait son office, mais qui selon les modèles n'offre pas toujours le confort souhaité. Elle offre une découpe droite franche, sans faire d'éclat au carreau (testé sur du grès cérame en 60cm). Par contre, outils inadapté à une découpe d'angle, c'est là qu'intervient le disqueuse.

La disqueuse permet plus de choses dans la découpe qu'une carrelette, mais je trouve la découpe moins "propre". Dans le même genre, vous avez le coupe-carreaux électrique, mais je n'en ai jamais utilisé, donc je ne me permettrais pas de donner un avis sur ce type d'outillage.

Les traits sont faits, reste à couper !

Voici celui qui m'a le plus amusé au niveau de la découpe

Préparation de la colle :


Bien, maintenant que vous avez un stock de carreaux à coller, passons à l'étape suivante, le collage !
Pour le mélange eau/colle, reportez-vous aux indications de votre sac de colle. D'ailleurs, pour ceux qui ne sont pas freinés par le budget, il existe comme le plâtre des pots de colle prêt à l'emploi, c'est juste 1,5 fois plus onéreux, et comme la colle représente déjà un certain budget, avis aux amateurs...
Pour ma part, je suis bien sûr limité au niveau des finances, mais la colle n'est pas du tout compliquée à préparer, et c'est certainement beaucoup moins précis à faire comme mélange que le plâtre par exemple... Bref, chacun choisira ce qui est le mieux pour lui.

Ce qui m'a le plus surpris, c'est que j'avais peur de devoir sprinter à la fin de chaque mélange, mais il s'avère que vous disposez d'environ 3h pour utiliser la colle avant séchage, de quoi avoir le temps de poser quelques carreaux...


L'encollage :


L'application de la colle ne représente aucune difficulté particulière, on étale de la colle au sol avec une spatule, puis on passe le racloir cranté. Si vous avez de grands carreaux, comme mes 60x60 par exemple, vous devez également appliquer de la colle sur le carreau, on appelle cela le double encollage. Dans ce cas, il est d'ailleurs préconisé de racler le carreau, mais dans le sens inverse du sol, de manière à ce que les traits de colle se croisent...

Encollage du sol

Encollage du carreaux, rayures perpendiculaires à celles du sol


La pose :


Il existe différents types de croisillons, de très basiques, d'autres un peu plus évolués, et surtout pour ceux qui n'ont pas un sol bien droit, des croisillons niveleurs. Ceux-ci m'ont sauvé la vie, ils sont très pratiques.

Ces croisillons sont plus faciles à retirer (surtout lorsqu'il y a de la colle) que les simples petites croix

Pour décrire rapidement les croisillons niveleurs, ils se posent avant le carrelage (cela dépend en fait de l'endroit et du moment), car le carreau a besoin de reposer dessus. Au dessus ressort une tige filetée, sur laquelle on vient visser un gros morceau de plastique. Plus on visse, plus les carreaux s'alignent. Alors cela ne vous transforme pas votre sol tordu en sol plat, mais 2 carreaux côte-à-côte qui n'auraient pas le même niveau, se retrouve bien alignés correctement...
 
Mais c'est tout mignon tout ça

Le croisillon niveleur

Concernant la pose, rien de particulier à ajouter à ce sujet, sinon vous dire de vous appliquer, car devoir enlever des carreaux posés sur la colle, ce n'est absolument pas facile...
Une fois votre carreau posé, il s'agit de le placer correctement, la mise en place de croisillons vous aidera bien sûr à respecter la largeur du joint.
Maintenant, il s'agit de vérifier que le carreau est posé à plat et au même niveau que les autres. Pour cela je vous conseille la règle de maçon, que l'on pose simplement au sol, on peut s'aider aussi d'un niveau que l'on place dessus. Avec votre maillet vous taper sur le carreau à l'endroit nécessaire de manière à faire sorti un peu de colle, et l'air qui serait resté prisonnier. Si votre sol est parfaitement lisse et plat, ça devrait rouler...

La bonne vieille règle de maçon pour vérifier si tout cela est bien plat

Cela commence à prendre forme

Autre point de vue

Pose terminée

Les joints :


J'ai pas vraiment pris de plaisir à cette étape (enfin globalement la pose du carrelage n'aura pas été ma tasse de thé). Si le joint est fin, attention à ne pas faire un mélange trop épais, qui aura du mal à rentrer entre les carreaux.
L'étape la plus compliquée, c'est lorsqu'il faut passer la raclette pour enlever le surplus, puis l'éponge mouillée pour faire la finition. A ce niveau je ne préfère pas vous donner de conseil. Je m'étais documenté, cela paraissait simple, mais en réalité j'ai vraiment galéré... Était-ce à cause de mon carrelage ? De mes joints ? Je ne sais pas, mais en tout cas j'ai passé énormément de temps à quatre pattes pour passer mon éponge et mon chiffon...

Application du joint de carrelage

Les joints en phase de nettoyage

Conclusion :


Ça pourrait être pire, mais ça pourrait être mieux. Certains joints ne sont pas très beaux, certains carreaux ne sont pas à la même hauteur... Je pense que c'est le chantier le moins réussi de mes travaux...

Au final si on ne fait pas trop attention ce n'est pas si mal... Et dernier petit mot, la photo qui suit en est un très bon exemple, posez votre carrelage avant la peinture (dans mon cas j'ai dans un premier passé la sous-couche, et fait la finition après le carrelage).

Il manque un dernier nettoyage pour finir le travail


Vous pensez ne pas pouvoir réaliser cette opération de carrelage vous-même ?
Faites appel à un artisan en demandant des devis gratuits et sans engagements en seulement 5 minutes !

2 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  2. Présenté comme ça, poser du carrelage à l’air drôlement facile. Cependant, je pense que les matériaux pour réaliser un tel projet coûtent un peu cher, non ? Aurais-tu un professionnel à me recommander ?
    À bientôt

    RépondreSupprimer