jeudi 28 février 2013

L'électricité (théorie) : le tableau électrique

Maintenant que l'on connait la quantité d'éclairages, de prises, et d'appareils électriques, on peut commencer à réfléchir à la conception du tableau électrique.

Tableau électrique
avec tableau d'abonné, et tableau de communication

Pour commencer, il faut s’intéresser aux normes.

Le parafoudre


Je ne suis pas certain qu'en agglomération cet équipement soit indispensable, mais en campagne c'est certains. Il protégera tous vos équipements électriques contre la foudre (sérieux ?), autrement dit contre les surtensions.

Parafoudre de secteur Legrand pour tableau électrique


Pour expliquer rapidement son fonctionnement, en gros quand une tension trop élevée arrive, il la renvoie vers la terre. Il évite ainsi tout dommage à vos équipements électronique dans la maison.

C'est le premier équipement du tableau à l'arrivée du courant. Pour la simple et bonne raison que la distance total de fil entre les borniers de phase et le bornier de terre doit inférieure à 50 cm, hors la position ayant le moins besoin de longueur de fil se trouve être en début de tableau (1ère rangée, à gauche).

Le parafoudre est obligatoire dans certains départements, vous trouverez la carte en faisant une recherche sur le net.

Le disjoncteur différentiel


Le disjoncteur différentiel sert à protéger des fuites électriques provenant de la terre. Plus concrètement, il analyse la différence entre la quantité d'électricité entrante, et la quantité d'électricité sortante (par la terre). S'il existe une différence, le disjoncteur s'enclenche.

Disjoncteur différentiel Legrand type A pour tableau électrique

Il existe 3 types de disjoncteurs différentiels, le type AC, le type A, et le HI ou  Hpi.

Le type AC détecte tout défaut à composante alternative. C'est le disjoncteur "classique".
Le type A détecte tout défaut à composante alternative et continue. Il est dédié aux installations sensibles telles que les plaque de cuisson, les cuisinières, les laves-linges, etc.
Le type HI ou Hpi détecte tout défaut à composante alternative, tout comme le AC, mais dispose d'un degré de sensibilité plus élevé. Il est notamment utile pour protéger des installations informatiques.

La norme NFC 15-100 impose un nombre minimal de disjoncteurs différentiels 30 mA en fonction de la surface du logement :
  • Pour une habitation de moins de 35 m², il faut au moins un disjoncteur de 25 A de type AC et un disjoncteur de 40 A de type A.
  • Entre 35 et 100 m², il faut deux interrupteurs différentiels de 40 A de type AC et un disjoncteur de 40 A de type A.
  • Pour une surface supérieure à 100 m², ces chiffres sont respectivement portés à trois et un.

Les disjoncteurs


Derrière les différentiels arrivent les disjoncteurs, de 2A à 63A.

Disjoncteur Legrand Ph+N 2 A

Pour l'éclairage, on utilise du fil de 1,5 mm² de section, que l'on connecte à un disjoncteur de 16A, pour 8 éclairages maximum.

Pour les prises, on utilise du fil de 2,5 mm² de section, que l'on connecte à un disjoncteur de 20A, pour 8 prises maximum. On peut passer sur un disjoncteur de 16A, en utilisant du fil de section 1,5 mm² pour un maximum de 5 prises.

Pour le chauffage (convecteurs), on doit en mettre 5 maximum par disjoncteur. Ensuite, l'ampérage du disjoncteur et la section des fils dépendront de la puissance réunie de tout les convecteurs sur le même disjoncteur. Je vous laisse voir le tableau pour trouver les données dont vous avez besoin.

Le chauffe-eau électrique doit être connecté à un disjoncteur de 20A, avec une section de fil de 2,5 mm².

Le four doit être connecté à un disjoncteur de 20A, avec une section de fil de 2,5 mm².

Le lave-linge, tout comme le lave-vaisselle, doivent être connectés à un disjoncteur de 20A, avec une section de fil de 2,5 mm².

La plaque de cuisson doit être connecté à un disjoncteur de 32A, avec une section de fil de 6 mm².

Le fil pilote doit être connecté à un disjoncteur de 2A, avec une section de fil de 1,5 mm².

La VMC doit être connectée sur un disjoncteur de 2A.

Les volets roulants doivent être connectés sur un disjoncteur de 16A, vous trouverez dans le tableau la puissance maxi imposée (pour les disjoncteurs).

Petit récapitulatif avec ce tableau :

Tableau Norme NF C 15-100 pour installation électrique

Autres 


Les télérupteurs :

permet d'utiliser des interrupteurs "bouton poussoir" plutôt que des "va-et-vient". Il permet également d'utiliser un nombre illimité d'interrupteurs (sauf dans le cas de boutons poussoirs à voyant). Ce "relais" convient particulièrement lorsque l'on souhaite installer plus de trois points de commande pour l'éclairage.
Il est placé entre un disjoncteur et les éclairages qu'il doit contrôler.

Les minuteurs :

Tout le monde connait sont utilité principale. permet par exemple, dans une cage d'escalier d'un immeuble, de couper l'éclairage automatiquement à la fin d'un laps de temps précis, comme par exemple 1 minute. Le but, éviter que la lumière ne reste allumée toute la nuit...
Il est placé entre un disjoncteur et les appareils qu'il doit contrôler.

Les contacteurs heures creuses ou jour-nuit :

est utile lorsque vous disposez d'un abonnement EDF (ou autre prestataire de distribution d'électricité ou fournisseur d'énergie) jour-nuit. Il va permettre d'identifier le signal envoyé par EDF lors du passage en heure creuse, et de fait alimenter les appareils qui sont branchés derrière lui (généralement des lave-linges, chauffe-eau, etc.
Il est placé entre le disjoncteur et les appareils qu'il doit contrôler. La section des fils de câblage se fera en fonction des appareils branchés derrière. Je vous reporte donc au tableau juste au dessus.

Les délesteurs :

Cet appareil a pour but principal de ne pas dépasser en consommation électrique la puissance de l'abonnement souscrit auprès du fournisseur d'électricité, et donc de faire des économies d'argent.
Donc lorsque le délesteur s’apercevra que la maison consomme trop, il coupera les appareils qui lui sont branchés, très souvent il s'agit du chauffage électrique, permettant ainsi au reste de l'installation électrique de fonctionner normalement.
Et lorsque la consommation sera redevenue satisfaisante, il réalimentera les appareils qui sont connectés à lui.
Il est placé entre un disjoncteur et les appareils qu'il doit contrôler.

Les compteurs d'énergie :

d'indiquer le nombre de kWh consommés par les circuits connectés. Cela vous permet donc de maitriser au mieux votre installation et vos appareils.
Il est placé entre un disjoncteur et les appareils qu'il doit contrôler.


Maintenant que les normes sont assimilées, on peut se pencher sur la conception de son tableau !


Vous pensez ne pas être capable de réaliser cette opération vous-même ?
Faites appel à un artisan en demandant des devis gratuits et sans engagements en seulement 5 minutes !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire