mardi 6 novembre 2012

Couler un linteau et casser un mur porteur #3

Le mur cassé entrait en partie dans le mur perpendiculaire, il reste donc une petite saignée. Je vais m’en servir pour couler un pilier qui supportera le linteau.

Les fers dépassent en haut pour pouvoir les lier à ceux du linteau


Maintenant que ceci est fait, je peux commencer la préparation du linteau. N’étant toujours pas rassuré par ce que je fais, je préfère en faire plus que pas assez… Il se trouve que le linteau sera collé à la poutre que j’ai soutenue avec un autre linteau pour ceux qui s’en souviennent. Maintenant qu’elle-même tiens parfaitement bien, je me suis dis qu’il serait pas mal d’associer la poutre au linteau, que ces deux éléments soient solidaires.

Pour cela, j’ai acheté des boulons de charpente de diamètre 16 de longueur 200. Je les fixe dans la poutre, perpendiculairement, de manière à ce qu’ils dépassent du côté du linteau. Ensuite, quand le béton sera coulé, les boulons seront pris dedans, et le linteau sera ainsi soutenu de cette manière là…

Ensuite c’est du classique, je mets les fers, donc encore une fois un 15x15 diamètre 6, couplé à 2 fer de diamètre 12. Le tout fixé de chaque côté sur les fers des autres linteaux et pilier grâce à du fil à ligaturer.

Fers liés entre eux grâce à du fil à ligaturer
Structure métallique du linteau
 
Je n’en avais pas parlé dans les anciens messages, mais quand vous aller acheter des fers, ils sont toujours dehors, sous la pluie, tous rouillés. N’allez pas voir le vendeur pour vous plaindre, il risquerait de se moquer de vous. Il se trouve que les fers adhèrent beaucoup mieux au béton quand ils sont rouillés, c’est donc un avantage !

Bon entre temps, j’ai fini par péter le reste du mur qui m’embêtait, mais en laissant toujours une partie en soutient sous l’autre linteau.

L'ensemble, on voit bien les 4 boulons qui dépassent de la poutre

Je me suis ensuite attaqué au coffrage, là aussi du classique. En réalité, la seule « difficulté » sur ce linteau, c’était l’alimentation en béton. Si je ne monte pas le coffrage jusqu’en haut pour pouvoir verser le béton, je me retrouve avec un linteau trop petit. Le seul moyen était donc de verser par l’étage supérieur.

Je suis donc monté au grenier, j’ai fait 3 trous dans la brique jusqu’à atteindre le vide créer pour le linteau. Il ne reste plus qu’à couler le béton liquide dans les trous pour remplir le coffrage. J’ai fait 3 trous parce que même si le béton est liquide, ce n’est pas de l’eau, et pour bien remplir l’ensemble du coffrage, c’était mieux de remplir à plusieurs endroits…

Coffrage du linteau


Élément très important, il faut couler le linteau en une seule passe, c’est-à-dire une seule fois. A priori, le faire en plusieurs fois fragiliserait l’ensemble, et ça se comprends…

Et deux jours plus tard, c’est fini… J’ai bien attendu la semaine pour enlever totalement le coffrage et détruire le dernier morceau de mur qui soutenait l’ancien linteau…

Linteau fini, il reste une partie du mur à tomber
Ensemble terminé


Vous pensez ne pas être capable de réaliser cette opération de maçonnerie vous-même ?
Faites appel à un artisan en demandant des devis gratuits et sans engagements en seulement 5 minutes !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire